L'Assistant médical du généraliste

Mis à jour

Le recours à un assistant médical est soutenu par l’Assurance Maladie depuis 2019 afin de recentrer la pratique du médecin généraliste sur les soins.

Les assistants médicaux permettent de gérer les appels et les demandes bénignes, installer le patient et préparer la consultation, faire le point sur les dépistages, aider pour certains actes ou tout autre tâche améliorant la pratique quotidienne.

Cette aide financière concerne tout médecin généraliste libéral qui souhaite embaucher un assistant médical, selon un rythme défini (1 équivalent temps-plein - ETP - de 35 heures ou moins. 47% des contrats actuels sont à mi-temps).

Pour les spécialistes, l’éligibilité dépend des tensions du territoire.

Conditions d’éligibilité au dispositif

Le médecin généraliste doit remplir plusieurs critères:

  1. Secteur 1 ou Secteur 2 Optam
  2. Cabinet de groupe (2 médecins ou plus toute spécialité, centre de santé ou MSP)
    ou seul en zone-sous dense
  3. Patientèle médecin traitant de 640+ patients annuels (de +16 ans)

En contrepartie, le médecin s’engage à augmenter sa patientèle selon un objectif individuel calculé selon son activité actuelle. L’objectif entre en vigueur à partir de la troisième année.

L’appli Ameli Mémo (Android, iOS) permet de vérifier son éligibilité au dispositif.

L’Assurance Maladie soutient financièrement l’investissement dans la collaboration avec un assistant médical avec une aide permanente mais dégressive pendant les trois premières années.

Une première partie (70%) est versée 15 jours après l’embauche afin de couvrir les frais initiaux.

Tableau. Options de financement de l'Assistant médical par l'Assurance Maladie en 2022. ETP = équivalent temps-plein; P = percentile
Options (ETP)1re année (€)2e annéeEnsuiteavec forte patientèleTrès forte
1/312.00090007000835012.000
1/218.00013.50010.50012.50018.000
136.00027.00021.00025.00036.000

Forte patientèle = médecins parmi les 10% les plus actifs (P90-P95) ; très forte = > P95

L’URSSAF intègre désormais le simulateur de cotisations pour l’embauche d’un Assistant médical.

Ainsi, pour verser à votre Assistant médical 1600€ nets par mois à temps-plein (1 ETP) en CDI, il vous en coûtera 2446€ mensuels. Avec les aides de l’Assurance Maladie, il vous sera donc versé un surplus de 6642€ la première année, il vous coûtera seulement 2358€ la 2e année puis 8358€/an les années suivantes.

Ce petit exemple ne prend pas en compte sa montée en compétences et les augmentations de salaire. Le site de la convention collective peut vous guider pour déterminer le salaire ad-hoc.

Pour un temps-partiel, je n’ai pas encore les informations concernant le nombre d’heures possibles.

Estimateur de cotisations de l’URSSAF

Pour devenir votre Assistant médical, le profil de formation a été fixé par l’arrêté du 7 novembre 2019 et doit figurer parmi la liste suivante:

  1. Diplôme d’État Infirmier (DEI)
  2. Diplôme d’État d’Aide-Soignant (DEAS)
  3. Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP)
  4. Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) d’assistant médical
    Liste des 12 organismes agréés disponible sur le site de la convention collective (voir Sources).

Toutefois, toute personne peut commencer la collaboration sous réserve de passer dans les 3 ans « une formation d’adaptation à l’emploi dans le champ de l’organisation et de la gestion administrative d’un cabinet médical ».