Le projet de Recommandations médicales

Mis à jour

Motivation du projet

Comme tous mes confrères, je suis confronté quotidiennement à la nécessité d’obtenir rapidement les éléments de référence pour des prises en charge de qualité au cours de mes consultations de médecine générale. À cet effet, je me heurte à plusieurs obstacles:

L’état de l’art évolue rapidement et sa dissémination aux généralistes est très limitée

L’État de l’art est dispersé sur internet (HAS, sociétés savantes…), dans des documents trop longs. Il n’est pas adapté aux soins primaires, quand il n’est tout simplement pas détenu par des éditeurs à but lucratif (Elsevier…). De plus, le rythme des publications est rapide.

Les progrès de la médecine n’atteignent guère les généralistes

Le généraliste ne peut tout savoir et ne peut souvent pas accéder aux informations pertinentes en temps utile pour la consultation

Le médecin généraliste est le premier intervenant de la grande majorité des soins. Il est donc exposé à tous les motifs de consultation, sans avoir toujours accès aux informations nécessaires pour offrir un premier bilan optimal.
Il ne peut pas tout savoir, et l’humain ne retient au mieux que 10% de ce qu’il apprend. Seul un assistant informationnel permettrait de résoudre ce dilemme.

L’information pertinente doit être accessible rapidement pendant la consultation

La formation médicale continue (FMC) est peu efficace

La FMC des médecins est obligatoire depuis le 24 avril 1996 (CN FMCH. L’obligation de formation médicale continue (PDF)), et la loi a été renforcée plusieurs fois depuis lors.
Pourtant, des exemples comme les prescriptions d’antibiotiques ou le suivi du diabète (voir ci-dessous) ne montrent pas de signes d’amélioration à la hauteur du temps de formation consacré. Plus simplement, 30% des diabétiques traités en monothérapie n’avaient pas de metformine en 2019 (Assurance Maladie. Charges et Produits 2019).

Si un schéma ne donne pas les résultats escomptés, il faut en chercher d’autres

DQD: doses quotidiennes définies/1000 hab/j (DDD en anglais)
Figure. Santé Publique France. SPF. La consommation d'antibiotiques en secteur de ville en France 2009-2019. Synthèse préliminaire des indicateurs disponibles sous Géodes.

≥ 1 examen réalisé dans l’année pour chaque item (3 pour l’HbA1c)
Proportion de personnes diabétiques traitées pharmacologiquement ayant bénéficié des examens de suivi recommandés, France entière, 2001, 2007 et 2013. Dr JB Fron d’après Fosse-Edorh 2015 et Entred 2001-2003

Indicateurs: Taux de dépistage des personnes à risque, couverture vaccinale antigrippale annuelle, spirométrie ou EFR annuelle. Après hospitalisation pour exacerbation de BPCO: suivi dans les 7 jours, réévaluation pneumologique dans les 2 mois, bronchodilatateur de longue durée, recours à la réhabilitation respiratoire
Dr JB Fron d’après HAS 04/2022

Un texte ne suffit pas

Initialement sur mon stockage personnel, mes fiches textes ne me permettaient pas de répondre à la complexité croissante de la médecine moderne: des scores, des arbres de décisions se décrivent difficilement avec des mots.
Cette limitation est récurrente sur les sites existants, pourtant d’une grande qualité: Medg.fr, ebmfrance, doctofiche, Medix, Ordotype, wikimedi.ca, WeLinkCare

Objectifs du Projet

Le projet « Recommandations Médicales » vise à produire un démonstrateur de plateforme informatique permettant à tous les généralistes d’accéder rapidement aux informations médicales les plus récentes nécessaires à chaque prise en charge.

Le démonstrateur doit être hautement interactif, simple d’emploi, gratuit et Open Source.

Le contenu de la plateforme opérationnelle suivant le démonstrateur devra être validé par les autorités médicales et/ou spécialistes respectifs, et tenu à jour en permanence.

L’effort pourra alors être principalement consacré à la création, la validation et la mise à jour du contenu médical de la plateforme opérationnelle, ainsi qu’à sa maintenance.

Cette plateforme pourrait également être utile à la formation permanente et/ou au retour d’expérience.

Résultats actuels et moyens mis en œuvre

Chaque personne compétente pourra juger sur le site à quel point ces objectifs sont déjà atteints.

Il faut noter que le développement du démonstrateur a demandé un effort limité au regard des bénéfices attendus. Le démonstrateur disponible sur ce site a nécessité environ 1,5 ans de travail à temps partiel, avec des compétences médicales et informatiques.

Prochaines étapes

  • Finalisation du démonstrateur (fiches, validation, etc.)
  • Engagement d’agence de santé
  • Démonstrations aux praticiens, autorités et organisations compétentes, médias spécialisés
  • Test par un échantillon significatif de praticiens

Remerciements

Je tiens ici à remercier tous ceux qui m’ont soutenu dans ce projet, mon épouse médecin généraliste, les spécialistes qui ont bien voulu vérifier et valider les différentes fiches, et tous ceux qui m’ont aidé, conseillé et encouragé.

Je vous remercie pour votre attention,

Dr Jean-Baptiste FRON