Acné

SFDermato HAS Mis à jour

Résumé des recommandations

  • Rédaction en cours

  • Dermatose chronique évoluant par poussées
  • Atteint les adolescents, prévalence > 70% (garçons surtout)
  • Retentissement psychosocial et altération de la qualité de vie
  • Le traitement est suspensif. Il nécessite donc un entretien local aussi longtemps que nécessaire.

Un délai de quelques semaines est nécessaire avant de voir les améliorations.

Atteint surtout les visage, dos, cou et thorax antérieur.

  • Alopécie frontale
  • Hirsutisme
  • Voix grave
  • Hypertension artérielle
  • Dysménorrhée
  • Séborrhée
  • Hypertrophie musculaire
  • Clitoridomégalie

Lésions rétentionnelles (points noirs et blancs)

Lésions correspondant à des follicules pilo-sébacés distendus.

  • Comédons ouverts (points noirs)
  • Comédons fermés ou microkystes (points blancs)

Lésions inflammatoires superficielles (papules et pustules) et profondes (nodules)

Papule
Élément rouge en relief, de 1 à 5 mm de diamètre, parfois sensible, évoluant vers la pustule (collection purulente blanc-jaunâtre).
Nodule
Plus profond, diamètre > 5mm, pouvant évoluer vers l’abcédation et la rupture.

Risque de laisser des cicatrices atrophiques définitives, des cicatrices hypertrophiques ou des macules érythémateuses le plus souvent transitoires et/ou pigmentées.

  • Rosacée papulo-pustuleuse
    Flushs du visage, conjonctivite, télangiectasies, symétrie des lésions et absence de comédons
  • Dermatite péri-orale ou des folliculites
    Absence de comédons
  • Syphilis Évoquer en âge atypique, notion de chancre.

Hygiène

Soins systématiques avec:

  • Toilette douce quotidienne matin et soir avec gels/pains dermatologiques SANS savon, rinçage soigneux
  • Suivie d’application quotidienne de crème hydratante adaptée à la peau acnéique
  • Photoprotection en cas d’exposition solaire
  • L’utilisation de maquillages adaptés à la peau acnéique est possible
  • Arrêt du tabac

Facteurs aggravants

  • Dermocorticoïdes et corticoïdes
  • Hormones
    Androgènes, progestatifs.
  • Immunodépresseurs
  • Antiépileptiques

Traitements déconseillés

  • Produits alcoolisés ou antiseptiques
  • Manipulation des lésions (provoquent poussées inflammatoires)
  • Exposition au soleil

Pas de bénéfices à modifier son alimentation.

Traitements de l’acné

  • Sur une longue période, alternant les traitements d’attaque et d’entretien
  • Le traitement d’attaque doit être poursuivi au moins 3 mois avant de juger de son efficacité.
  • Poursuivre un traitement d’entretien, même lorsqu’une rémission complète a été obtenue avec le traitement d’attaque.

Les traitements locaux sont utilisés en 1 seule application par jour.

Tous les traitements sont irritants, attention à l’application près des yeux et bouche.

Tous les rétinoïdes sont tératogènes, même en gel ou crème.

Acné à prédominance rétentionnelle

Rétinoïdes topiques et mesures d’hygiène

Pour les mesures d’hygiène, voir la section Traitements.

Adapalène 0,1% ou trétinoïne 0,025% en 1 seule application par jour.
Effets indésirables: l’irritation locale peut être prévenue ou limitée par l’espacement des applications en début de traitement et l’utilisation quotidienne d’émollients.

Exemple de prescription

Adapalène 0,1% crème (ou gel) (Differine® ou gén).
1 application le soir sur peau propre pendant 3 mois.
Appliquer l’équivalent d’un pois de crème.
Efficacité visible en 1 à 2 mois. Tolérance démontrée pendant 6 mois.

OU

Trétinoïne Effederm® 0,05% (ou Ketrel®, Locacid®) crème ou lotion.
1 application le soir pendant 7 jours, puis 2 applications par jour pendant 14 semaines.
Puis entretien par 2 à 3 applications par semaine. Diminuer à 1 application tous les 2 jours si irritation. Efficacité visible à 6 semaines. EI: tératogènes, photosensibilité, irritants.

Microchirurgie

Extraction des microkystes par médecin formé.
Doit être réalisée après plusieurs semaine de rétinoïdes topiques.

Acné à prédominance inflammatoire

Forme localisée

En première intention: Peroxyde de benzoyle 5% en 1 application par jour.
Effets indésirables: photosensibilité, allergie, décoloration des phanères et vêtements.

Curaspot® 5% gel (ou Cutacnyl, Eclaran, Effacné, Pannogel, Panoxyl, Papclair).
1 à 2 applications par jour sur peau propre.
En irritation locale forte: espacer les applications tous les 2 ou 3 jours.
Efficacité visible en 4-6 semaines.
Puis 2 à 3 applications par semaine en entretien.

En cas d’intolérance au peroxyde de benzoyle

  • Adapalène 0,1% x 1/j (cf rétentionnelle)
  • OU érythromycine 4% gel (Erythrogel®, gén) 1-2 appli/jour 3 mois + rétinoïde local (cf rétentionnelle) en application le soir si association fixe (Erylik®) ou alternance matin et soir si traitements séparés.
  • OU clindamycine 1% locale (Dalacine T Topic®, gén) 2 appli/jour + rétinoïde local (cf rétentionnelle)

Autre traitement possible mais de faible efficacité: acide azélaïque gel 15% ou crème 20% x 2/j.

NB. Il n’est pas recommandé d’utiliser un antibiotique local en monothérapie en raison du risque de résistance bactérienne.

Haute Autorité de Santé. Acné: quand et comment la traiter?

Carnet de suivi patient sous isotrétinoïde (ANSM 2015, PDF)

Selon la SFDermato, informer le patient:

  • du caractère suspensif du traitement et de la nécessité d’un traitement d’entretien local aussi longtemps que nécessaire
  • du délai de quelques semaines nécessaire à l’obtention d’une amélioration
  • de la nécessité de la régularité des applications
  • des effets irritants fréquents des traitements locaux et des mesures à prendre pour les prévenir et les prendre en charge