Benzodiazépines

HASMis à jour

Ces recommandations concernent le sevrage après > 30 jours.

Résumé des recommandations pour le généraliste

  • Respecter les durées de traitement de l’AMM
  • Intervention brève à chaque prescription
  • Décroissance toujours progressive après prise prolongée

Voir: sevrage en alcool

Benzodiazépines
Médicament psychotrope anxiolytique caractérisé chimiquement par un cycle benzénique fusionné à un cycle diazépine.
Complications chez le sujet âgé: troubles de la mémoire et de la concentration, somnolence, chutes, accidents de voiture.
L’arrêt progressif et encadré des BZD n’altère pas la qualité de vie et peut améliorer les fonctions cognitives.
Syndrome de sevrage
Apparition de signes nouveaux dus à l’arrêt ou la diminution de la prise.
Signes généraux fréquents: anxiété, insomnie, céphalées. Signes plus spécifiques: confusion, hallucination. Plus rarement: troubles de vigilance, convulsions, incoordination motrice, coma.
Apparition possible pendant la réduction de posologie pouvant durer jusqu’à quelques jours après la dernière prise.Atténuation progressive.
Effet rebond
Réapparition de signes cliniques antérieurs au traitement dont l’intensité est augmentée.
Le plus souvent anxiété et insomnie.
Apparition quelques heures à quelques jours après la dernière prise. Atténuation progressive (1-3 semaines).
Rechute
Réapparition de signes cliniques antérieurs au traitement.
Anxiété, insomnie, attaques de panique, phobies…
Apparition plusieurs jours à plusieurs semaines après la dernière prise.

Abréviations

AMM
autorisation de mise sur le marché
BZD
benzodiazépine
ECAB
échelle cognitive d’attachement aux benzodiazépines

Tout consommateur chronique de BZD est exposé en cas d’arrêt brutal accidentel ou non (oubli, hospitalisation…) à un risque de syndrome de sevrage
  • Traitements en cours
  • Consommation d’alcool
  • Benzodiazépine
    • Motif
    • Ancienneté, posologie
    • Molécules en cours
    • Évaluation ECAB de la dépendance
  • État psychologique
    Troubles anxieux, dépression, insomnie…
  • Troubles du sommeil
    Rechercher un SAOS ou syndrome des jambes sans repos.

Durée du traitement

Respecter l’AMM de la spécialité:

  • Troubles du sommeil
    • Durée de quelques jours à quelques semaines
    • Insomnie occasionnelle: 2-5 jours
    • Insomnie transitoire: 2-3 semaines
  • Anxiété
    • Anxiété sévère: 8-12 semaines en tenant compte de la période de décroissance
    • Sevrage en alcool: 8-10 jours
Tableau. Benzodiazépines et apparentés disponibles en France par voie orale en 2022. Dr JB Fron d'après BDPM
MoléculeSpécialitéDemi-vie (h)AMM
AlprazolamXanax, gén10-20Anxiété, sevrage alcool
BromazépamLexomil, gén20Anxiete, sevrage alcool
ClobazamLikozam, Urbanyl36Anxiété, épilepsie, sevrage alcool
ClonazépamRivotril35Épilepsie
Clorazépate dipotassiqueTranxene30-150Anxiété, sevrage alcool
ClotiazépamVeratran4Anxiété, sevrage alcool
DiazépamValium, gén32-47Anxiété, sevrage alcool
Loflazépate d’éthyleVictan77Anxiété, sevrage alcool
LorazépamTemesta, gén10-20Anxiété, sevrage alcool
LormétazépamEx-noctamide, gén13,5Insomnie occasionnelle/transitoire
OxazépamSeresta8Anxiété, sevrage alcool
PrazépamLysanxia, gén65Anxiété, sevrage alcool
ZolpidemStilnox, gén2,5Insomnie occasionnelle/transitoire
ZopicloneImovane, gén5Insomnie occasionnelle/transitoire

Données insuffisantes pour comparer les efficacités hypnotiques ou anxiolytiques.
Le diazépam est la référence de la SFA pour le sevrage alcoolique.
L’oxazépam est la BZD de préférence de Prescrire en insomnie transitoire. Il ne présente pas les interactions avec le cytochrome C3A4 (à l’inverse de l’alprazolam qui pose problème avec le paxlovid).

Proposer une diminution de 25% la 1re semaine avec consultation de suivi.
Puis paliers de 25% toutes les 2-4 semaines en l’absence de difficultés.

  • Expliquer: la durée du traitement, les modalités d’arrêt et le risque de dépendance
  • Traitement > 30j: proposer systématiquement l’arrêt
    Intervention brève orale et écrite (efficace à court et long terme).
  • Évaluation ECAB de la dépendance

Consultation dédiée

Nécessité d’une consultation spécifique ciblée sur l’arrêt des BZD en décision d’arrêt partagée:

  • Informer sur la BZD consommée
    Nom, propriétés anxiolytiques et sédatives.
  • Risque de la consommation de BZD au long cours
    Troubles mnésiques, diminution des réflexes et de la concentration, risque de dépendance, risque de chutes.
  • Bénéfices de l’arrêt ou d’une simple réduction
  • Informer sur les signes pouvant apparaître
    Nature, sévérité, évolution du syndrome de sevrage, effet rebond et rechute.
  • Informer sur les risques d’arrêt trop rapide
  • Conseils adaptés pour réduire puis arrêt les BZD
  • Tenir un calendrier de décroissance (PDF) (posologies, symptômes) et agenda de sommeil (PDF)

La décroissance

Arrêt progressif en 1 à 3 mois (voire 1 an).

Proposer une diminution de 25% la 1re semaine avec consultation de suivi.
Puis paliers de 25% toutes les 2-4 semaines en l’absence de difficultés.
Consultation de suivi 7 jours après l’arrêt et rapporter les boîtes en pharmacie. Accompagnement par TCC efficace.

  • Signes sans gravité pendant la décroissance:
    reprendre la posologie antérieure et décroître plus doucement.
  • Signes sans gravité après l’arrêt:
    ne surtout pas reprendre les BZD, information et soutien.
  • Signes plus sévères et persistants:
    réévaluation diagnostique et traitement spécifique (dépression, troubles anxieux, insomnie).
  • Syndrome de sevrage grave (confusion, hallucinations, troubles de vigilance, convulsions, coma):
    Hospitalisation.

Intervention brève écrite

Madame, Monsieur,

Parmi vos médicaments, vous recevez ..nom de la BZD.. à la dose de … cp/j. Ce médicament fait partie du groupe des benzodiazépines et médicaments apparentés.

L’analyse de votre dossier médical montre que désormais ce médicament pourrait vous être arrêté sans altérer votre santé ni votre bien-être. En effet, il est connu aujourd’hui que l’efficacité des benzodiazépines prescrites dans votre cas diminue fortement au fur et à mesure de leur utilisation (dès 2 semaines d’utilisation).

De plus, ces médicaments peuvent produire des effets néfastes, en particulier chez la personne âgée: ils peuvent provoquer des chutes et des troubles de la mémoire, et ils favoriseraient la survenue d’accidents de la route chez les conducteurs prenant ce traitement.

Aussi, je vous propose qu’ensemble nous diminuions petit à petit ce médicament pour l’arrêter si tout se passe bien dans quelques semaines. Pour éviter tout problème, il est très important que cet arrêt se fasse progressivement dans le cadre d’un suivi médical.
Pour vous aider, je vous remettrai un calendrier d’arrêt que nous remplirons ensemble lors d’une prochaine consultation si vous le voulez bien.

Bien entendu je me tiens à votre disposition pour répondre à toutes vos questions, et vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’expression de mes salutations dévouées.

Dr …

HAS 2015

Calendrier de suivi de l’arrêt de BZD

Calendrier de suivi de l’arrêt des benzodiazépines (PDF)