Cancer de la prostate

Adénocarcinome prostatique

EAU Mis à jour

Résumé des recommandations

  • Ébauche de fiche
  • Proposer le dépistage à partir de 45 ans si espérance de vie ≥ 10 ans
  • Répéter le PSA tous les 1 à 8 ans selon le PSA précédent

Histologie
Adénocarcinome sporadique (80%), héréditaire (10%) ou familial (10%).
Évolution
Initiale intra-capsulaire (cancer localisé) puis métastatique ganglionnaire et osseux (foie et poumon rares).
< 20% des patients ont des métastases à 10 ans.
Facteurs pronostiques
Volume tumoral, score de Gleason au diagnostic.
Facteurs de risque du cancer de la prostate
Principal: Âge > 55 ans.
Héréditaire si ≥ 3 cas dans les apparentés au 1er degré.

Épidémiologie

  • Incidence: 1er cancer en France (71.000 cas/an)
  • 3e cause de décès par cancer de l’homme (8700/an)
  • Âge médian au diagnostic: 74 ans

Interrogatoire

  • Antécédents familiaux de cancer prostatique
  • Symptômes frustes
    Génito-urinaire
    Métastatique (douleurs lombaires osseuses surtout)

Examen clinique

Toucher rectal
Physiologique: prostate souple, régulière, élastique, bords bien délimités, sillon médian palpable.

Dosage du PSA pour tous les hommes à partir de 45 ans ayant une espérance de vie ≥ 10 ans.

Le dépistage est répété selon le résultat:

  • < 2 ng/mL: dépistage répété tous les 8 ans
  • 2-4 ng/mL: dépistage tous les 2-4 ans
  • ≥ 4 ng/mL: adresser à l’urologue pour stratification du risque (IRM, biopsies)

Arrêter le dépistage quand l’espérance de vie est < 10 ans.