Coronovirus Disease 2019 (Covid-19)

CoViD-19

HASHCSPMinSantéMis à jour

Résumé des recommandations

Page servant uniquement à stocker quelques mémos

  • Recours à l’antiviral Paxlovid +++, voir Antiviraux
  • HAS. Prise en charge ambulatoire 18/1 et règles d’isolement du 3/1
  • Rappel vaccinal bivalent à 3 mois (max 4, et 12-17 ans fragiles), décalé à 4 mois (min 2, 6 avant le 15/2/22) si infection Covid (HAS 24/12, 25/11 et 19/11)
    Mon Rappel vaccin Covid
  • 2e rappel si +80 ans ou immunodéprimé à M3 et professionnel du médico-social / 60-79 ans / grossesse / 18-59 ans à risque / entourage de fragile à M6
    même si Covid après la 3e dose (rappel min 3 mois après l’infection, DGS 26/7 et HAS 13/7)
  • Passe vaccinal frauduleux désirant se faire vacciner, orienter vers un centre de vaccination (CNOM 23/02)

« Important de bien comprendre cela car pas du tout évident à priori. L’immunité naturelle, celle que l’on acquiert après une infection procure en générale une bonne protection. Ce n’est pas le cas avec le Sars-Cov2, non seulement l’immunité naturelle ne semble pas très efficace mais le virus éroderait notre système immunitaire. De plus, les réinfections augmenteraient le risque de séquelles à long terme. » (Rémi Salomon 16/07/2022)

CoViD-19 (la)
Coronavirus Disease 2019 ou Maladie à Coronavirus 2019.
Cas possible
Personne présentant des signes cliniques évocateurs de la Covid-19.
Cas probable
Personne présentant des signes cliniques et des signes scanographiques évocateurs de la Covid-19.
Cas confirmé
Personne, symptomatique ou non, avec un résultat biologique confirmant l’infection par le SARS-CoV-2, par RT-PCR ou sérologie.
Contact
En l’absence de mesures de protection efficaces pendant toute la durée du contact (hygiaphone, vitre, masque chirurgical ou FFP2, masque grand public norme AFNOR ou équivalent)
Contact à risque
Contact avec:
  • Personne ayant partagé le même lieu de vie que le cas
  • Contact direct avec un cas, en face à face, à moins d’un mètre, quelle que soit la durée.
  • Ayant prodigué ou reçu des actes d’hygiène ou de soins
  • Espace confiné pendant > 15 minutes avec un cas ou face à un cas ayant plusieurs épisodes de toux/éternuement.
  • Élève ou enseignant de la même classe scolaire. : Cette définition va être révisée suite aux faibles transmissions réalisées par les enfants (HCSP 17.09). : Ne pas considérer comme contact un adulte encadrant équipé d’un masque AFNOR/médical au contact d’un enfant < 11 ans Covid+ (HCSP 17.09)
Contact à risque négligeable
Toutes les autres situations de contact
ou Covid-19 déjà identifié confirmé par sérologie ou RT-PCR, guéri ou symptomatique depuis > 7 jours (et apyrétique depuis > 48 heures).

Risque démultiplié de forme grave de covid-19 si polypathologique. Doit tenir compte des comorbidités, âge, sexe, facteurs socio-économiques. L’âge est le facteur majeur.

  • DGS Urgent 2022-66 a ajouté
    • +60 ans sans 2e rappel
    • Immunodépression (tout âge et tout statut vaccinal)
    • Comorbidité à haut risque de forme sévère et schéma vaccinal incomplet (tout âge)
  • Très haut risque de forme grave (RR > 3)
    • Chimiothérapie active
    • Dialyse
    • Greffé (organe ou CSH)
    • ≥ 2 insuffisances d'organes
    • Maladies rares (listées dans HAS Annexe 2)
    • Trisomie 21
  • Haut risque de forme grave (RR 1,5-3)
    • Diabète type 1 et 2
    • Obésité
    • Cancer ou hémopathie en cours de traitement
    • BPCO et insuffisance respiratoire
    • Insuffisance cardiaque
    • Hypertension artérielle compliquée
      Complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales.
    • Hépatopathie chronique (cirrhose ++)
    • Pathologie psychiatrique
    • Démence
    • Antécédent d'AVC
    • Grossesse

HAS 01/03/2021

Paxlovid

Ameli: Prescription du Paxlovid en ville
Document HAS officiel (RCP).
Administrer dès que possible.

Son efficacité est comparable avec tous les variants (DGS Urgent 2022-66)

Indications au Paxlovid

Toutes les conditions doivent être remplies pour la prescription de Paxlovid:

  1. Personne ≥ 18 ans à risque de forme grave
  2. Test antigénique ou RT-PCR positif
  3. Pas d’oxygénothérapie nécessaire
  4. Début des symptômes depuis ≤ 5 jours
  5. Absence de contre-indication au traitement
    • Insuffisance hépatique sévère (Child C)
    • Insuffisance rénale sévère (clairance < 30 mL/min)
    • Médicaments contre-indiqués liés au CYP3A (voir ci-dessous item 6)
  6. Contrôle obligatoire des interactions du Paxlovid

En cas de contre-indication au Paxlovid, adresser à l’hôpital pour administration d’Evusheld (DGS Urgent 2022-66)

Prescrire le Paxlovid

Ordonnance de paxlovid

Paxlovid®: Nirmatrelvir 150 mg 2 cp + Ritonavir 100 mg 1 cp per os toutes les 12h pendant 5 jours

Préciser la fonction rénale sur l’ordonnance

Contre-indications à la vaccination contre le Covid-19

Pour les professionnels concernés par l’obligation vaccinale, le Certificat médical de contre-indication à la vaccination COVID-19, Cerfa 52361#3

Contre-indication médicale faisant obstacle à la vaccination contre la covid-19 mentionnés à l’article 2-4

  1. Les contre-indications inscrites dans les dernières versions des résumés des caractéristiques du produit (RCP) :
    1. Contre-indications pour tous les vaccins autorisés en France
      • Antécédent d’allergie documentée à un des composants du vaccin, produit actif ou excipients tels que mentionnés dans le RCP
      • Réaction anaphylactique au moins de grade 2 (atteinte au moins de 2 organes) secondaire à une injection d’un vaccin contre la covid-19, confirmée par une après expertise allergologique
    2. Contre-indications aux vaccins Vaxzevria (Astra Zeneca) et JCovden (Janssen)
      • Personnes ayant déjà présenté un ou plusieurs épisodes de syndrome de fuite capillaire (contre-indication commune au vaccin Vaxzevria (AstraZeneca) et au vaccin JCovden (Janssen))
      • Personnes ayant présenté un syndrome thrombotique et thrombocytopénique (STT) à suite d’une vaccination par le vaccin Vaxzevria (AstraZeneca) ou le vaccin JCovden (Janssen)
  2. Une recommandation médicale de ne pas initier une vaccination (première dose):
    Myocardites ou myo-péricardites associées à une infection par SARS-CoV2.
  3. Une recommandation établie après concertation médicale pluridisciplinaire de ne pas effectuer une dose supplémentaire de vaccin (deuxième dose ou dose de rappel) suite à la survenue d’un effet indésirable d’intensité sévère ou grave attribué à une précédente injection de vaccin signalé au système de pharmacovigilance (par exemple : la survenue de myocardite, de syndrome de Guillain-Barré, de syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique (PIMS)…).
  4. Une recommandation établie par un centre de référence maladies rares (CRMR) ou un centre de compétence maladies rares (CCMR) après concertation médicale pluridisciplinaire (avis collégial documenté) de ne pas initier la vaccination contre la covid-19.

Contre-indication médicale temporaire faisant obstacle à la vaccination contre la covid-19 mentionnés à l’article 2-4

  1. Traitement par anticorps monoclonaux anti-SARS-CoV-2
  2. Myocardites ou péricardites d’étiologie non liée à une infection par SARS-CoV-2 survenues antérieurement à la vaccination et toujours évolutives
  3. Syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique (PIMS) post-infection par le SARS-CoV-2, pendant 3 mois suivant la survenue du PIMS. La vaccination peut avoir lieu passé ce délai, après récupération d’une fonction cardiaque normale, et en l’absence de tout syndrome inflammatoire.

DGS Urgent 2022-72

Remboursement du masque FFP2

Tous les critères sont nécessaires:

  1. Personne à risque de forme grave
  2. Échec de vaccination
  3. Capacité de le supporter plusieurs heures

Ordonnance: 20 masques FFP2 pour 2 semaines ou 50 masques FFP2 pour 5 semaines

DGS Urgent 2022-21 et Ameli.fr

Atteintes possibles après une infection à Sars-Cov-2.

De phase aiguë non réversibles

  • Fibrose pulmonaire interstitielle et HTAP
  • Myocardite inflammatoire
  • Insuffisance cardiaque par HTAP, embolie pulmonaire ou infarctus du myocarde
  • Insuffisance rénale
  • AVC, encéphalomyélite aiguë

Post-guérison et mal connus

  • Résurgence de symptômes après une période de rémission
  • Malaise général
  • Myalgies et arthralgies
  • Fatigue au moindre effort
  • Perte de mémoire
  • Psychiques

« L’Ordre rappelle que les médecins n’ont pas à établir de certificat médical pour le retour à l’école. » CNOM. 11/09/2020

Télésurveillance en Ile-de-France

Covidom. Suivi des personnes infectées