Dermatite séborrhéique

Eczéma séborrhéique, dermite séborrhéique

CEDEFMis à jour

Résumé des recommandations

  • Le diagnostic est clinique
  • Ciclopirox ou kétoconazole
  • Dépister le VIH si DS récente, extensive ou résistante

Dermatite séborrhéique (DS)
Dermatose chronique faciale fréquente (prévalence 1-3%), évoluant par poussées, localisée aux zones séborrhéiques du visage.
Prolifération d’une levure lipophile: Malassezia furfur.
Elle atteint préférentiellement l’homme à la puberté, mais parfois après 50 ans. Elle peut toucher les nourrissons.

Sujets à risque de forme sévère

  • Maladie de Parkinson et syndromes extrapyramidaux iatrogènes
  • Alcoolisme chronique
  • Carcinome des VADS
  • VIH (40% des séropositifs, 80% au stade SIDA)

Dépister le VIH en dermatite séborrhéique grave, résistante ou chronique

Le diagnostic est clinique.

  • Homme surtout, mais peut survenir chez le nourrisson.
  • Facteur aggravant: stress
  • Facteur soulageant: été

Rougeurs et squames survenant sur les zones séborrhéiques:

  • Visage
    Plaques érythémateuses recouvertes de petites squames grasses des zones séborrhéiques: sillons nasogéniens, sourcils, gabelle (entre les sourcils), lisière antérieure du cuir chevelu.
    Forme extensive: menton et paupières (blépharite).
  • Cuir chevelu
    • L’atteinte peut être isolée
    • Crâne recouvert de petites squames non adhérentes (pellicules)
    • Le plus souvent asymptomatique, mais parfois prurigineux ou sensation de brûlures
    • Forme extensive: aspect de casque engainant des touffes de cheveux
  • Tronc
    Plaques annulaires à bordure squameuse en région présternale.
  • Autres atteintes: régions pileuses ou génitales

Clinique chez le nourrisson

La dermatite séborrhéique débute après 15 jours de vie chez l’enfant en bonne santé et est d’évolution spontanément favorable.
Croûtes jaunes du cuir chevelu (croûtes de lait) et du visage, voire du siège et des plis axillaires.

Forme extensive: érythrodermie de Leiner-Moussous.

  • Psoriasis des régions séborrhéiques
    Plaques bien limitées extra-faciales, début précoce, antécédents.
  • Rosacée
    Bouffées vasomotrices, érythrose faciale permanente, télangiectasies, absence de squames.
  • Dermatite atopique
    Une érythrodermie du nourrisson pourrait inaugurer une DA ou un psoriasis. Chez l’adulte, la DA déborde des zones séborrhéiques avec respect médio-facial.
  • Syphilis
    Rapports non protégés, notion de chancre.

Aucun examen complémentaire en l’absence d’arguments pour une autre cause.

Le traitement est suspensif et doit donc être répété.
Traitement d’attaque pendant 2 à 4 semaines puis entretien 2 à 4 fois par mois au long cours.

Mesures hygiéno-diététiques

  • Éviction des facteurs déclenchants identifiés (stress)
  • Toilette quotidienne avec savon doux
  • Respecter les conditions d’application des produits

Traitements pharmacologiques de la dermatite séborrhéique

Face et thorax

Kétoconazole gel moussant ou crème 2% x 2/sem pendant 4 semaines
OU ciclopirox crème 1% x 2/j pendant 4 semaines

Puis application 2-4/mois.

Cuir chevelu

Shampooing antipelliculaire en alternance avec shampooing doux.

Ciclopirox (Sebiprox®, gén) shampooing 1,5% 2-3/sem OU kétoconazole (Ketoderm®, gén) gel moussant 2% 2/sem

Effets indésirables: prurit, sensation de brûlure, xérose cutanée, interactions médicamenteuses.
Seul le kétoconazole topique peut être utilisé pendant la grossesse.

Autres produits: climbazole shampooing, huile de cade (Caditar®), kéluamide, piroctone olamine (ex DOP antipelliculaire), pyrithione zinc, sélénium sulfure (Selsun®), sélénium disulfure.

Ne pas utiliser:

  • Dermocorticoïdes
    Ou sur de très courtes périodes.
  • Photothérapie
  • Gluconate de lithium
  • Acide salicylique

Cas particuliers

  • Grossesse
    Kétoconazole uniquement
  • Forme très inflammatoire
    Les dermocorticoïdes d’activité modérée (faible sur visage) sont réservés pendant quelques jours avec relais par un traitement d’attaque.
  • Forme sévère et résistante
    Avis dermatologique.
  • Érythrodermie de Leiner-Moussous
    Kétoconazole topique

  • Maladie chronique bénigne, évoluant par poussées
  • Le traitement améliore l’aspect esthétique mais est seulement suspensif
  • Il doit donc être répété lors des poussées
  • Des effets secondaires peuvent survenir à la suite d’un traitement excessif
  • En atteinte du cuir chevelu
    • Un shampooing antipelliculaire peut être utilisé en alternance avec un shampooing doux
    • Essayer d’autres compositions en inefficacité (ciclopirox, pyrithione de zinc, sulfure de sélénium, piroctone olamine…)
    • Si inefficace: kétoconazole 2% ou ciclopirox 1% pendant 1 mois