Diarrhée chronique

BSG Collège Mis à jour

Résumé des recommandations

  • Ramollissement des selles fréquentes (> 3/j) et prolongées (> 1 mois)
  • Signes d’alarme: ≥ 50 ans, AEG, rectorragie/méléna ou modification récente et inexpliquée du transit
  • Bilan de 1re intention (voir Examens complémentaires)
  • Avis spécialisé: signes d’alarme, altération de la qualité de vie

Diarrhée chronique
Altération permanente du transit intestinal avec des selles selon les types 5 à 7 de Bristol pendant plus de 4 semaines (BSG 2021).
Selon l’OMS: émission de plus de 3 selles par jour de molles à liquides.
En faveur de cause organique: diarrhée < 3 mois, nocturne ou circadienne et amaigrissement.

Abréviations

SII
syndrome de l’intestin irritable
TIF
test immunologique fécal (ex. Hemoccult®)

Diagnostic différentiel

  • Fausse diarrhée du constipé, fécalome
  • Incontinence fécale
  • Syndrome rectal ou poly-exonération secondaire à un trouble du plancher pelvien
    Défécation difficile (dyschésie) et/ou prolapsus. La consistance des selles est normale.

Signes d’alarme devant une diarrhée chronique

  • AEG
  • Rectorragie, méléna
  • Modification récente et inexpliquée du transit
  • Âge ≥ 50 ans (CDU-HGE)

Causes fréquentes de diarrhée chronique

  • Syndrome de l’intestin irritable
  • Biliaire
  • Diététique
    • FODMAP, intolérance au lactose ou fructose
    • Édulcorants (sodas, bonbons, chewing gum)
    • Caféine
    • Alcool
    • Réglisse
  • Tumeur colique
  • Inflammation intestinale (colite ulcéreuse ou microscopique, MICI)
  • Maladie cœliaque
  • Iatrogénie
    Antibiotique, AINS, magnésium, IEC, olmésartan, metformine - iDPP4, lansoprazole, théophylline, furosémide, antiarythmique, anticancéreux.
  • Sécrétoire
  • Fonctionnelle

Causes peu fréquentes

  • Pullulation microbienne grêlique
  • Ischémie mésentérique
  • Lymphome
  • Complication post-opératoire
  • Pancréatite chronique
  • Entérocolite radique
  • Cancer du pancréas
  • Hyperthyroïdie
  • Diabète
  • Giardiase ou autre
  • Mucoviscidose

Rare

Autres atteintes du grêle (Whipple…), hypoparathyroïdie, insuffisance surrénale, tumeur endocrine (VIPome…), neuropathie autonome, diarrhée factice, diarrhée de Brainerd.

Interrogatoire

  • Antécédents
    Chirurgie digestive (bariatrique, cholécystectomie, résection), auto-immuns, thyroïde, diabète, radiothérapie, SEP, rapports sexuels non protégés.
  • Antécédents familiaux
    Tumoraux, MICI, maladie cœliaque.
  • Alcool
  • Degré de consommation de café, boissons énergisantes, lait, sorbitol, fructose
  • Traitements en cours et essayés
    Antibiotique, AINS, magnésium, IEC, olmésartan, metformine-iDPP4, lansoprazole, théophylline, furosémide, antiarythmique, anticancéreux.
  • Diarrhée
    • Contexte de voyage, TIAC
    • Antibiothérapie récente
    • Étayer une intolérance au lactose, au gluten
    • Ancienneté
    • Rythme nycthéméral
    • Effet du jeûne
    • Volume, fréquence, consistance, résidus, glaires, sang, graisseuses, coloration, odeur
    • AEG
    • Autres troubles digestifs
      Douleurs, ballonnements, flatulences, alternance diarrhée-constipation, épreinte, ténesmes, faux besoin, impériosité, rectorragies.
  • Signes négatifs
    • Incontinence
    • Consistance conservée
    • Terrain constipé
    • Antécédents pelviens

La malabsorption donne souvent une stéatorrhée avec selles pâteuses et décolorées malodorantes, mais parfois pauci-symptomatique.

Examen clinique

  • Poids, taille, IMC et variations
  • Examen abdominal
  • Examen pelvien
  • Fonte musculaire
  • Signes généraux
    Syndrome anémique ou hémorragique, thyrotoxicose, glossite, aménorrhée.
  • Œdèmes

Bilan devant une diarrhée chronique

  • NFS, VS, CRP
  • Ferritinémie
  • TSH
  • Glycémie à jeun
  • Proposer une sérologie VIH
  • Malabsorption
    Créatinine, ionogramme, calcémie, albuminémie, ASAT, ALAT, GGT, PAL, TP, vitamine B12, folate.
  • Sérologie cœliaque
    IgA anti-transglutaminase et IgA totales.
  • Examen parasitologique des selles 3 jours de suite (se 60-90%)
  • Test immunologique fécal (TIF ex Hemoccult®)

Rectorragie ou modifications du transit: coloscopie.

Bilan de 2e intention

  • Suspicion de SII et < 40 ans: calprotectine fécale
    Bilan normal et symptômes typiques: diagnostic de syndrome de l’intestin irritable (SII).
  • Suspicion d’intolérance au lactose: test d’éviction préférable

Adresser au spécialiste si un diagnostic pouvant être suivi en ville n’est pas expliqué par ce bilan.