Diverticulite sigmoïdienne aiguë

Sigmoïdite diverticulaire, diverticulite colique

ESCP SNFGE HAS Mis à jour

Résumé des recommandations

  • La diverticulose colique est asymptomatique dans 80% des cas
  • Scanner abdomino-pelvien pour le diagnostic
  • Pas d’antibiotiques si crise non compliquée, sans gravité et sans grossesse
  • Chirurgie prophylactique si comorbidités
    Immunodépression, insuffisance rénale, altération qualité de vie, fistule, abcès, sténose symptomatique.

Diverticulite sigmoïdienne aiguë
Inflammation infectieuse colique d’origine diverticulaire survenant le plus souvent entre 50 et 70 ans.
Facteurs de risque: âge, hérédité, obésité.
30% de récidives à 5 ans. 16 à 35% se compliquent d’abcès.
Diverticulose du côlon
Anomalie anatomique du côlon acquise caractérisée par la présence de diverticules.
Elle est asymptomatique dans 80% des cas.

Les complications surviennent principalement à la première poussée.
Le traitement de la diverticulite compliquée est urgent et spécialisé:

  • Abcès
  • Fistule sigmoïdienne
  • Péritonite diverticulaire
  • Sténose colique
  • Hémorragie diverticulaire

Facteurs de risque: aspirine, AINS, alcool.

Triade:

  • Douleur abdominale en fosse iliaque gauche ± défense
  • Fièvre, sepsis
  • Troubles du transit

Le diagnostic clinique est erroné dans plus de 50% des cas (Werner 2003).

Examens systématiques pour affirmer le diagnostic.

Bilan devant une diverticulite sigmoïdienne

  • NFS
  • CRP
  • Créatininémie

Scanner abdomino-pelvien avec injection

Examen de référence pour le diagnostic et la recherche de complications.

Obligatoire en cas de 1er épisode.
Il peut être ensuite réalisé uniquement en cas de récidive d’intensité inhabituelle ou de syndrome inflammatoire biologique marqué (ESCP 2020).

Il doit être réalisé dans les 72h suivant le début des douleurs en ambulatoire (24h si hospitalisation).
Échographie voire IRM si contre-indication au scanner.

Coloscopie

Indication: ≥ 2 crises (en l’absence de coloscopie dans les 3 ans)(ESCP 2020)

À réaliser au moins 6 semaines après l’épisode.

Indications à l’hospitalisation en poussée de diverticulite sigmoïdienne aiguë

  • Grossesse
  • Immunodépression
  • Mauvaise tolérance clinique
    • Pression artérielle ≤ 100 mmHg
    • Fréquence respiratoire ≥ 22/min
    • Confusion
    • Signes d’irritation péritonéale
    • Score ASA > 3
    • Hydratation orale impossible
    • Rectorragie
    • Impossibilité de surveillance ambulatoire
    • Terrain fragile
  • Gravité scanographique
    Perforation ou abcès.
  • Contexte social défavorable

Uniquement en l’absence d’indications à l’hospitalisation (voir ci-dessus).

Aucun traitement ou régime ne permet de prévenir les crises
  • Antalgie simple
  • Pas d’AINS, corticoïdes, aspirine
  • Pas de modification du régime alimentaire
  • Surveillance clinique des symptômes
    Après bilan biologique ± scanner.
  • Pas de suivi biologique systématique ni de scanner de contrôle en cas d’évolution favorable
  • Coloscopie si ≥ 2 crises (en l’absence de coloscopie dans les 3 ans)(ESCP 2020)

Antibiothérapie

Pas d’antibiothérapie en 1re intention si scanner sans complication

Indication à l’antibiothérapie ambulatoire: échec thérapeutique à 48h sans critère d’hospitalisation.
Amoxicilline + acide clavulanique 1 g x 3/j pendant 7 jours.

Si allergie: ciprofloxacine 500 mg x 2/j OU lévofloxacine 500 mg x 1/j
+ métronidazole 500 mg x 3/j pendant 7 jours.

Chirurgie

À distance de l’épisode aigu (> 2 mois), la sigmoïdectomie élective est envisagée selon les indications suivantes:

  • Immunodépression
  • Insuffisance rénale chronique
  • Qualité de vie impactée
  • Fistule
  • Abcès
  • Sténose symptomatique

Intérêt d’une coloscopie avant la chirurgie, surtout si > 50 ans ou risque élevé de cancer colorectal.