Dyspepsie

SNFGE Mis à jour

Résumé des recommandations

  • Rechercher un diabète et des troubles du comportement alimentaire
  • Indications à l’EOGD: signes d’alarme (perte de poids, anémie, dysphagie, hémorragie digestive), âge > 50 ans, échec du traitement médical, antécédent familial ou personnel de cancer digestif
  • Recherche d’Helicobacter pylori (sérologie, test respiratoire) SI EOGD non indiquée
  • IPP simple dose 4-8 semaines, augmentation possible x 2/j
  • Éviter les repas gras
  • Essai d’éviction séquentiel de certains aliments

Dyspepsie
Syndrome défini par une douleur ou un inconfort chronique centré sur l’épigastre.
Les symptômes peuvent être: brûlures épigastriques, satiété précoce, pesanteur épigastrique post-prandiale, ballonnement, plénitude gastrique, nausées, éructations voire vomissements.
En cas de pyrosis ou de régurgitations prédominants, le diagnostic de RGO est le plus probable.
Rechercher un diabète et des troubles du comportement alimentaire.

La classification de Rome IV distingue 2 grands syndromes:

  1. Syndrome de douleur épigastrique (EPS)
    Indépendant des repas ou soulagé par le repas.
  2. Syndrome de détresse post-prandial (PDS)
    Symptômes déclenchés par les repas.

Causes principales

Proches de celles de l’intestin irritable (souvent associé): anomalies de la sensibilité et des contrôles réflexes des fonctions digestives, inflammation, infections gastro-intestinales, facteurs génétiques, dysautonomie, troubles psychologiques.

Abréviations

EOGD
endoscopie œso-gastro-duodénale (ou gastroscopie)
IPP
inhibiteurs de la pompe à protons
RGO
reflux gastro-œsophagien
RHD
régime hygiéno-diététique (ou mesures hygiéno-diététiques)
TCA
trouble du comportement alimentaire

Signes de gravité nécessitant la réalisation d’examens complémentaires:

  • Âge > 50 ans
  • Amaigrissement
  • Anémie
  • Dysphagie
  • Odynophagie

Le bilan est ciblé devant une dyspepsie.

Endoscopie œso-gastro-duodénale (EOGD)

Indications:

  • Signes d’alarme
  • Âge > 50 ans
  • Âge < 50 ans avec résistance au traitement médical
  • Antécédent familial ou personnel de cancer digestif

Recherche d’Helicobacter pylori

Chez le < 50 ans en 1re intention (sauf indication à l’EOGD): sérologie HP ou test respiratoire.
Alternative: IPP simple dose 4-8 semaines.

Imagerie abdominale

Échographie abdominale ± scanner thoraco-abdominal ou IRM.
Si résistance au traitement médical.

  • Âge > 50 ans: guidé par l’EOGD
  • Âge < 50 ans
    • Test thérapeutique avec IPP simple dose 4-8 semaines
      Oméprazole 20 mg/j, ésoméprazole 40 mg/j.
    • Si bilans rassurants et réponse insuffisante: essai IPP simple dose x 2/j avant le repas
  • Pas de régime alimentaire spécifique
    • Éviter les aliments gras (ralentissent vidange gastrique)
    • Éviction des aliments identifiés comme gênants
    • Test d’éviction séquentiel des aliments acides (duodénum), épicés (intestins), hypercaloriques ou riches en fibres
  • Éradication d’Helicobacter pylori si positif

Pour en savoir plus - Autres traitements possibles

Sur avis spécialisé uniquement:

  • Prokinétiques gastriques
    Dompéridone, érythromycine faible dose, prucalopride.
  • Anti-émétiques
    Métoclopramide, halopéridol.
  • Accomodation gastrique
    Buspirone.
  • Amitryptiline, mirtazapine, sulpiride
  • Hypnose, psychothérapie
  • Intervention pylorique