Écoulement mamelonnaire du sein

Galactorrhée

CNGOFHASMis à jour

Résumé des recommandations

  • Le plus souvent bénin
  • Examen clinique exhaustif
  • Si unilatéral: mammographie + échographie
  • Adresser au spécialiste avec les résultats

Écoulement mamelonnaire (EM)
Extériorisation de liquide d’un ou deux mamelons. Il peut être unipore ou de plusieurs pores et avoir une couleur ou aspect variable. Il est spontané ou provoqué mais survient toujours en dehors de l’allaitement (jusqu’à 1 an) et du post-partum.
Galactorrhée
Physiologique pendant ou après la grossesse et jusqu’à 1 an après la fin de l’allaitement.
Pyramidectomie
Mastectomie partielle, dite chirurgie conservatrice. Elle correspond à l’ablation d’un canal galactophorique et ses ramifications. Procédé opératoire

Étiologie

  • Endocrinologique
    • Adénome pituitaire
    • Hypothyroïdie sévère
    • Insuffisance rénale ou hépatique sévère
    • Production ectopique de prolactine (carcinome bronchogénique)
    • Pathologie hypothalamique
  • Tumeur du sein
    • Papillomes intracanalaires, ectasie canalaire (80% des EM colorés)
    • Carcinome canalaire
      Le risque de malignité augmente avec l’âge (> 50 ans).

Abréviations

EM
écoulement mamelonnaire
PRL
prolactine

Interrogatoire

  • Antécédents personnels
    Grossesse, allaitement.
  • Antécédents familiaux sénologiques, endocriniens et génétiques
  • Traitements en cours
    Contraception ou hormonal, antidépresseur, neuroleptique, anti-H2, anti-émétique, antihypertenseur.
  • Toxiques
    Amphétamine, marijuana, caféine en excès.
  • Menstruations
  • Dermatose mamelonnaire
  • Écoulement mamelonnaire
    • Date et mode de survenue
    • Spontané ou provoqué
    • Uni ou bilatéral
    • Uni ou multipore
    • Étude du quadrant du canal pathologique
    • Couleur de l’écoulement (étaler sur compresse)
      Laiteux, multicolore ou purulent. Les autres (clair, hydrique, séro-sanglant, sanglant) sont considérés comme pathologiques.
      Coloré est associé à 3-21% de malignité (surtout sanglant > 50 ans).
    • Différencier de sécrétions péri-aréolaires
  • Palpation mammaire
  • Aires ganglionnaires

L’EM bénin est typiquement lactescent, bilatéral, provoqué et multipore. Par sécrétions apocrines glandulaires mammaires.
L’EM pathologique est unilatéral, abondant, persistant, spontané et unipore.

Bilan devant un écoulement mamelonnaire unilatéral

  • Mammographies
  • Échographie mammaire

Adresser au spécialiste avec les résultats.

CNGOF 2015

  • Un écoulement bilatéral ne nécessite pas d’imagerie sauf dépistage adapté ou aspect sanglant
  • Biopsie de toute lésion radiologique

IRM mammaire

Lorsque le bilan de 1re intention n’est pas contributif.

Prolactinémie

Indications: EM lactescent multipore provoqué sans traitement à risque. Aménorrhée normalement associée.

Pyramidectomie

Indication: imagerie normale et EM suspect (séro/sanglant, reproductible, unipore, persistant).

PRL = prolactine