Hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes

Homosexuel ou bisexuel masculin

HASMinSantéMis à jour

Résumé des recommandations

HSH
Homme ayant des rapports sexuel avec des hommes

: Surexposition au VIH (prévalence 13%, 45% des cas), syphilis (80% des cas), HPV, hépatite A, Monkeypox et autres IST.

Épidémiologie chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes

En 2019, durant les 12 deniers mois:

  • 28% ont reçu des injures à caractère homophobe
  • 5% ont été agressés physiquement

Principalement dans les lieux publics > professionnel et scolaire > familial.

Duchesne L et al. Violences homophobes subies par les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes en 2019. Enquête rapport au sexe. Bull Epidémiol Hebd. 2021;(6-7):105-11.

Au moins 2 fois plus de dépressions (1/4 expliquées par les agressions), tentatives de suicides et suicides que les personnes hétérosexuelles.

El Khoury Lesueur F et al. Le groupe Baromètre de Santé publique France 2017. Santé mentale des adultes selon l’orientation sexuelle et violences subies. Résultats du Baromètre de Santé publique France 2017. Bull Epidémiol Hebd. 2021.

Parmi les HSH fréquentant les milieux sociaux HSH (bars, backrooms):

  • 45% déclarent plus de 10 partenaires par an
  • 1/3 n’utilise pas de préservatif
  • 20% ont des relations avec prise de produits psychoactifs
  • 14,3% ont le VIH (Velter A. 2017)

Bilans à proposer en cas de conduites sexuelles à risque:

Dépistage des IST

La PrEP

Aborder la prophylaxie de pré-exposition VIH avec toutes les personnes ayant des rapports non protégés avec des personnes de statut virologique inconnu (voir la PrEP).

Préservatif

Post systématique avec tout partenaire dont le statut sérologique n’est pas connu.

Vaccinations

Vaccin Monkeypox

Voir Monkeypox

Vaccin hépatite A

Réaliser une sérologie avant la vaccination, sauf statut immunitaire certain.

Spécialités chez l’adulte:

Vaccin hépatite B

Indication: “personnes ayant des relations sexuelles avec des partenaires multiples, exposées aux IST ou ayant une IST en cours ou récente”.

Vaccin papillomavirus

« GARDASIL 9® recommandée jusqu’à l’âge de 26 ans, en prévention des lésions précancéreuses anales, des cancers anaux et des condylomes. Dans cette situation, la vaccination peut être proposée dans certains CeGIDD et dans certains centres publics de vaccination. »