Interruption volontaire de grossesse (IVG)

Avortement

CNGOFHASMis à jour

Résumé des recommandations pour le généraliste

  • L’interruption volontaire de grossesse (IVG) est autorisée jusqu’à 16 semaines d’aménorrhée (SA), en ville jusqu’à 9 SA (IVG médicamenteuse)
  • Temps de réflexion d’une semaine (sauf délai avancé) avant l’interruption volontaire de grossesse
  • Systématiques avant l’IVG: calcul du terme + examen gynécologique + groupe sanguin + échographie pelvienne
  • Centres et praticiens réalisant des IVG: ivg.gouv (téléphone 0 800 08 11 11) et ivglesadressess.org

Chapitres liés: contraception et contraception d’urgence

Calcul du terme par MonCalendrierDeGrossesse.fr.

« Les échecs contraceptifs dus au défaut d’observance sont l’une des principales causes de recours à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) en France » (CNGOF 2018)

« Dans tous les cas où cela est possible, les femmes doivent pouvoir choisir la méthode, médicamenteuse ou chirurgicale, et recevoir une information détaillée. Cette information renforce la satisfaction des femmes après IVG. »

Épidémiologie de l’interruption volontaire de grossesse

  • En 2021: 208.200 IVG en métropole
  • Taux de recours de 14,9 IVG pour 1000 femmes de 15 à 49 ans en métropole (29,5 dans les DROM)
    Pic chez les 20-29 ans avec 24,8 IVG/1000 femmes.
  • 1/3 des IVG est réalisé en ville
  • 76% des IVG sont médicamenteuses
  • Depuis l’autorisation de 2004: 1 IVG médicamenteuse sur 6 a lieu en libéral (soit 18.273 en 2007, 3/4 par gynécologue, 1/4 par médecin généraliste)
Figure. Évolution du nombre d'interruptions de grossesse annuelles et du ratio d'avortement France entière de 1990 à 2021. (Drees 2022)
Le ratio d'avortement correspond au rapport entre le nombre d'IVG et le nombre de naissances vivantes. Ex: en 2021, 30 IVG pour 100 naissances vivantes (Drees 2022).

L’interruption de grossesse par un médecin généraliste en ville (ou sage-femme) est possible jusqu’à 9 semaines d’aménorrhée (SA), à condition d’une formation suffisante et de convention avec établissement de santé autorisé

Conditions

Informer du risque d’échec de l’IVG médicamenteuse avec recours à la chirurgie possible

Les métrorragies (témoin de l’efficacité) surviennent 3 à 4 heures après la prise du misoprostol.
Les douleurs abdomino-pelviennes sont quasi-constantes.

Grossesse de moins de 7 SA

  • Mifépristone 600 mg par voie orale (Mifégyne® 200 mg cp)
  • À 24-48h: misoprostol 400 µg par voie orale (Gymiso® 200 µg cp)

OU

  • Mifépristone 200 mg par voie orale (Mifégyne® 200 mg cp)
  • À 24-48h: misoprostol 400 µg par voie transmuqueuse orale ou sublinguale (Gymiso® 200 µg cp)

Voie transmuqueuse orale: placer les comprimés entre la joue et la gencive, puis avaler les fragments résiduels après 30 minutes.

Visite de contrôle à 2 semaines SYSTÉMATIQUE pour vérifier l’expulsion (IVG chirurgicale sinon, possible jusqu’à 14 SA).

Grossesse de 7 à 9 SA

  • Mifépristone 200 mg par voie orale (Mifégyne® 200 mg cp)
  • À 24-48h: misoprostol 800 µg par voie transmuqueuse orale ou sublinguale (Gymiso® 200 µg cp)

Taux de grossesse évolutive: < 8 SA - 0,5% | 8-9 SA - 1,5%

Grossesse après 9 SA

IVG chirurgicale uniquement passées 9 semaines d’aménorrhée, possible jusqu’à 16 semaines d’aménorrhée.

Toute patiente qui désire une IVG doit obtenir un rendez-vous dans les 5 jours suivant son appel.
Plus l’IVG intervient précocement pendant la grossesse, plus le risque de complications est faible.

Première consultation

  • Informations claires et précises sur la procédure d’IVG et remise de documents écrits
  • Temps de réflexion d’une semaine avant la 2e consultation
  • Proposer un entretien spécialisé d’information, soutien et écoute (obligatoire pour les mineures)
  • Préciser l’âge gestationnel par date des dernières règles (DDR) + examen clinique + échographie pelvienne

2e consultation

NB. Comprendre l’échec de la contraception actuelle + éducation à la contraception d’urgence.

3e consultation

  • Conditions de réalisation de l’IVG à domicile: compréhension, distance domicile – centre hospitalier référent (ouvert 24/7) de maximum 1 heure. Laisser le choix du lieu: domicile ou hôpital.
  • Expliquer la conduite à tenir en cas de survenue d’effets indésirables (hémorragie, douleur) + support écrit
  • Remise de fiche de liaison avec les éléments essentiels
  • Prise de mifépristone
    Remettre une fiche de conseils sur les suites normales de l’IVG + numéro de téléphone à appeler en cas d’urgence
  • Délivrance du misoprostol si prise à domicile.
    Sinon revenir en consultation dans 36-48h.
    Si prise à domicile et Rhésus négatif: injection immédiate des immunoglobulines anti-D
  • Intérêt de ne pas être seule lors de la prise du misoprostol à domicile.
  • Prescription d’antalgiques de palier 1 (ibuprofène à dose antalgique) et 2
  • Prescription de la contraception
    NB. Contraception hormonale (progestative ou COP) doit être débutée le jour de la prise de la prostaglandine.
  • Évaluer l’intérêt d’un arrêt de travail

4e consultation: si choix de prise avec le médecin généraliste

  • Prise du misoprostol + check-list ci-dessus
  • Prévention de l’incompatibilité rhésus si femme Rhésus négatif: immunoglobulines anti-D 200 µg IM au plus tard dans les 72 heures qui suivent les saignements.
  • Visite de contrôle OBLIGATOIRE
    Prévue entre 14 et 21e jour post-IVG
  • Examen clinique, dosage bêta-hCG plasmatiques OU échographie pelvienne
    Recours à l’IVG chirurgicale si échec.
  • Vérifier l’observance de la contraception
  • Proposer un accompagnement psychologique

Contraception efficace adaptée pour tous les couples en âge de procréer en l’absence de désir de grossesse.
Informer sur le recours à la contraception d’urgence.