Maladie de Verneuil

Hidradénite suppurée, hidrosadénite

Revuz JMis à jour

Résumé des recommandations

Ébauche devant être mise à jour avec la publication SFD 2020

Maladie de Verneuil (ou Hidradénite suppurée HS)
Maladie chronique caractérisée par la répétition d’abcès, de fistules drainantes et de suppurations.
Elles résultent de proliférations polybactériennes nécessitant une coopération médico-chirurgicale.
Les tableaux cliniques sont hyper-variables selon les patients en ce qui concerne la gravité et l’évolutivité.
Arrêt fréquent à la ménopause chez la femme (voire avant). Chez l’homme, arrêt vers 50 ans mais possible à 70 ans.
Antécédents familiaux pour 30-40 % et 70-90 % sont fumeurs (Fun Mooc Tabac)

Diagnostic différentiel

  • Actinomycose
  • Furonculose
  • Infection de kystes épidermoïdes
  • Fissure anale
  • Scrofuloderme (abcès tuberculeux)
  • Lymphogranulome vénérien
  • Acné nodulaire avec kystes pylonidaux
  • Maladie de Crohn

Évolution par poussées douloureuses et le plus souvent suppuratives, survenant soit sur un fond continu soit chez un patient en rémission.
Périodes de rémission de quelques semaines à quelques mois.

Localisations principales: axillaire, inguinale, face interne des cuisses, périnée, péri-anal, mamelons, fesses.

Plusieurs types lésionnels associés:

  1. Nodules inflammatoires douloureux (1+ cm)
    • Aigus ou progressifs sur 5-15 jours. Évolue vers abcès le plus souvent.
    • Lésions d’âge différents froids et chauds
    • Prodromes stéréotypés selon le patient permettant de reconnaître une poussée
  2. Abcès multiples
    Fermés puis ouverts. Tarissement progressif ou suppuration chronique.
  3. Fistules intra ou sous-cutanées entre lésions
  4. Cicatrices hypertrophiques « en cordes »
  5. Bourgeons charnus à Pyoderma gangrenosum
  6. Lésions séquellaires: comédons ouverts

Particularités: jamais d’adénopathies à proximité des foyers suppuratifs et surinfections à pyogènes extrêmement rares

Score de Hurley

Indique à un instant T l’activité de la maladie.

Tableau. Score de Hurley pour l'activité de la maladie de Verneuil
GradeDéfinition
IAbcès unique ou multiples sans fistules ni processus cicatriciel fibrineux
IIAbcès récidivants avec formation de fistules et de cicatrices hypertrophiques. Lésion unique ou multiples séparées les unes des autres
IIIAtteinte diffuse ou quasi-diffuse ou fistules interconnectées et abcès sur toute l’étendue de la zone atteinte

Les prélèvements bactériologiques sont d’interprétation délicate et réservés aux formes résistantes aux antibiotiques.

Liste des spécialistes du RésoVerneuil

  • Suivi dermatologique systématique
    Le médecin traitant dépiste, oriente et prescrit le traitement abortif d’urgence.
  • Arrêt du tabac
  • Mesures d’hygiène (Orphanet)
    • Séchage des plis
    • Vêtements larges en coton
    • Éviter les longs trajets en voiture par temps chaud
  • Correction d’un surpoids (facteur aggravant)
  • Substituer un traitement au lithium (facteur aggravant)
  • Association de patients
    Association Française pour la Recherche sur l’Hidrosadénite (AFRH)
  • Participer à la recherche ComPaRe
  • Soutien psychologique
  • Adaptation du poste avec le médecin du travail
  • ALD 31
    Demande avec le compte rendu du dermatologue.

Antibiothérapies probabilistes prolongées

  • Pas d’intérêt de pratiquer un roulement des antibiotiques
  • Pas d’intérêt des antibiotiques topiques ou parentéraux
  • La moitié des patients étant en surpoids/obèses, les posologies doivent être adaptées
  • Prévenir des effets indésirables: diarrhées, vulvo-vaginites et risque rare de colite à Claustridium difficile
  • Germes principaux sont les staphylocoques coagulase négative (SCN) et les anaérobies.

Traitement d’entretien

Importance de l’observance.
Schéma: cyclines à doses thérapeutiques ou macrolides avec traitement abortif d’urgence en cas de poussée.

  • Macrolides: érythromycine, azithromycine, clarithromycine, roxithromycine
  • Cyclines: lymécycline (moins de photosensibilité), doxycycline

Forme intermittente

Les poussées sont espacées de plusieurs mois.

Antibiothérapie d’urgence dès les premiers prodromes (à avoir sur soi):

Traitement d’urgence

Amoxicilline – a. clavulanique 2-3 g en 1 prise pour 60 kg (4g pour 120 kg)
puis 3 fois par jour pendant 5 jours

Alternatives: clindamycine, cotrimoxazole.

Forme continue majeure hautement inflammatoire

Correspond aux formes II et III de Hurley ou grade I à lésions profuses.

Bi-antibiothérapie: rifampicine 600 mg/j + clindamycine 600 mg/j pendant 10 semaines (voire plus).
Moduler selon le poids: rifampicine max 600 mg x 2/j et clindamycine 1200 mg/j. Effets indésirables: diarrhées principalement.

Autres schémas: rifampicine 20 mg/kg/j + moxifloxacine 400 mg/j + métronidazole 500 mg x 3/j pendant 6 semaines (durée totale de 1 à 12 mois).

Lors de la persistance de lésions suppuratives localisées, des exérèses limitées peuvent être réalisées.

Forme continue mineure

Rythme des poussées < 1 / 2 mois.

Correspond aux grades I ou II limités de Hurley. Répétition d’épisodes douloureux et violents survenant sur un fond de lésions moyennement douloureuses et fréquemment suintantes/suppurantes.

Traitement au long cours par cycline (ou macrolide) et traitement d’urgence.

Résistance au traitement

  • Vérifier l’observance et l’adaptation des posologies au poids
  • Essayer un traitement alternatif (cf tableau)

Les rechutes répétées d’une même localisation sont une indication opératoire formelle.

Orphanet. La maladie de Verneuil. (PDF) et RésoVerneuil: La maladie de Verneuil

Maladie chronique, non contagieuse, de cause inconnue, évoluant par poussées.
L’évolution de la maladie n’est pas prévisible.

Le traitement repose sur le recours prolongé aux antibiotiques et parfois à des gestes chirurgicaux.
La prise quotidienne d’antibiotiques est essentielle pendant les périodes concernées.
Il est essentiel d’apprendre à reconnaître les signes avant-coureurs des poussées afin de pouvoir prendre immédiatement l’Augmentin.