Plagiocéphalie

Déformations crâniennes positionnelles

HASMis à jour

Résumé des recommandations pour le généraliste

  • La plagiocéphalie n’entraîne pas de retard neuro-développemental
  • Vérifier les sutures et amplitudes des mouvements, rechercher des dysmorphies et syndromes
  • Prévention de la plagiocéphalie: inverser tous les jours le sens tête - pieds, coucher sur le dos dans une position contraire à sa préférence, augmenter le temps d’éveil passé en décubitus ventral
  • Prise en charge de la plagiocéphalie par kinésithérapie voire prise en charge spécialisée pluri-disciplinaire si déformations importantes ou sans amélioration

Plagiocéphalie
Asymétrie crânienne par appui prolongé (appui de la partie arrière du crâne), décrite souvent comme un parallélogramme.
La plagiocéphalie positionnelle (PP) est de type postérieure non synostotique (absence de synostose des sutures). On parle de déformations crâniennes positionnelles (DCP).
Elle n’entraîne pas de retard neuro-développemental du bébé.
Prévalence élevée de la plagiocéphalie dès les premiers mois de vie: 16% à 6 semaines, 20% à 4 mois. La majorité est résorbée à 2 ans.

Facteurs de risque de plagiocéphalie

Éléments favorisant le développement des déformations crâniennes:

  • Garçon
  • Aîné
  • Torticolis congénital
  • Sommeil en décubitus dorsal
  • Allaitement artificiel exclusif
  • Périodes d’éveil sur le ventre < 3 fois par jour
  • Taux d’activité limité
  • Autres: position préférentielle pendant le sommeil, position fixe dans le lit

Abréviations

CNPP
Conseil National Professionnel de Pédiatrie
DCP
déformation crânienne positionnelle
HAS
Haute Autorité de Santé
MIN
mort inattendue du nourrisson
PP
plagiocéphalie positionnelle

Le diagnostic de plagiocéphalie est clinique.
L’examen clinique recherche des facteurs aggravants.

  • Interrogatoire sur les facteurs de risque et le couchage
  • Rechercher dysmorphies et syndromes (examen neuromoteur complet)
    Examiner le sommet de la tête, vue du dessus et regarder la position des oreilles et des pommettes.
  • Vérifier l’amplitude des mouvements passifs et actifs du cou (torticolis congénital)
  • Vérifier les sutures (lambdoïdes +++, craniosynostose)

3 grands types de déformations crâniennes positionnelles (DCP) décrites en vue du sommet du crâne:

  1. Plagiocéphalies fronto-occipitales (déformations asymétriques)
  2. Plagiocéphalies occipitales (déformations asymétriques)
  3. Bradycéphalies postérieures (raccourcissement antéro-postérieur du crâne)

Aucun examen complémentaire devant une plagiocéphalie positionnelle isolée.

Radiographies du crâne uniquement en suspicion de craniosynostose ou d’aggravation à un âge où les DCP devraient s’atténuer.

Mesures de prévention de la plagiocéphalie positionnelle:

  • Alterner tous les jours la position du bébé dans le lit en inversant sa position tête - pieds
  • Coucher bébé sur le dos dans une position contraire à sa préférence
  • Augmenter le temps d’éveil du bébé passé en décubitus ventral
    Au moins 10 à 15 minutes au moins 3 fois par jour.

« Le couchage à plat sur le dos strict pour le sommeil est recommandé pour prévenir la mort inattendue du nourrisson » (HAS 2020)

Autres facteurs de mort inattendue du nourrisson (MIN): cale-bébé, cale-tête, coussin de positionnement, réducteur de lit, tour de lit. Ni doudous, peluches, couettes ou couvertures.

Traitement non chirurgical de la plagiocéphalie

Recommandations générales pour la prise en charge de la plagiocéphalie:

  • Mesure de prévention de la mort inattendue du nourrisson
  • Thérapie de positions (voir Prévention)
    Traitement de référence chez nourrissons ≤ 4 mois avec asymétrie légère à modérée.
  • Kinésithérapie à orientation pédiatrique
    Positions, exercices.
  • Thérapie par moulage (port du casque)
    En cas de d’asymétrie grave en l’absence d’amélioration, envisageable chez le < 8 mois, sur avis spécialisé, port 23 h/jour.

Traitement chirurgical

Prise en charge chirurgicale d’une plagiocéphalie en cas de craniosynostose confirmée.